Traducteur et traductrice

La traduction consiste à transposer un texte écrit, d’une langue (langue source) à une autre (langue cible), par exemple du français vers l’allemand, de l’anglais vers l’espagnol tout en respectant soigneusement la forme et le fond du texte original afin de restituer le message essentiel.

En général, le traducteur maitrise parfaitement sa langue  maternelle et au moins deux langues étrangères, dont l’anglais.

traducteur assermenté

Les aptitudes d’un traducteur

Cette une profession très exigeante qui requiert des aptitudes élevées, car traduire ne signifie aucunement de remplacer un mot par un autre, mais d’adapter un texte à son public. Le traducteur est un véritable trait d’union entre deux langues et deux cultures. Ce métier exige une grande rigueur, le sens de la précision, une agilité et une curiosité intellectuelle, une grande ouverture d’esprit, ainsi et surtout la capacité de travailler en solitaire. Les documents à traduire sont parfois longs, spécifiques et complexes,  il faut donc également savoir être patient et persévérant.

Les domaines d’intervention

Le grand public pense que le traducteur traduit des livres et des romans, cependant la plupart des traducteurs  sont des spécialistes dans un domaine particulier et travaillent surtout sur des documents juridiques et financiers (contrats, bilans, rapports annuels, etc.), techniques et scientifiques (brevets, fiches techniques, modes d’emploi, articles scientifiques, etc.), commerciaux (plaquettes de publicité, communiqués, courriers, etc.) et audiovisuel (DVD, internet, etc.).

Enfin le traducteur assermenté est un expert  autorisé à traduire des documents officiels, reconnus par les administrations et de travailler pour les tribunaux.

La formation et le diplôme

En France, la profession de traducteur n’est pas réglementée et souffre d’un manque de reconnaissance. Néanmoins, le niveau d’études exigé est au moins bac +5 et il faut avoir une très bonne connaissance de la langue et de la culture source (langue d’origine) et cible (langue vers laquelle on traduit).  Parallèlement aux études, la spécialisation nécessite une formation technique, juridique ou scientifique.

Par la suite une formation continue s’impose pour se tenir au courant des actualités.

Relecture et Révision

Un terme fréquemment utilisé en traduction et la révision. Il s’agit ici de la lecture comparée du texte source et du texte cible afin de vérifier la syntaxe, la grammaire, la terminologie et l’orthographe. La correction orthographique peut aussi entrer dans ses attributions annexes

Les débouchés des traducteurs

Les traducteurs ont, pour la plupart, le statut de travailleur indépendant ou de freelance.

  • Les agences de  traduction spécialisées constituent le premier débouché des débutants mais elles recrutent peu de salariés, préférant faire appel à des traducteurs indépendants.
  • Les organisations internationales et certains ministères disposent d’équipes de traducteurs. L’entrée se fait généralement par le biais de concours.
  • Certains grands groupes multinationaux ont besoin de traducteurs, notamment ceux qui évoluent dans des secteurs comme l’électronique, le multimédia, les télécommunications ou encore la santé.
  • Les maisons d’édition, ainsi que les sociétés de production audiovisuelles, font également appel à des traducteurs, le plus souvent indépendants.
À propos de Kristof

Kristof est rédacteur web et consultant en référencement à Montréal.
Il blogue sur les différentes composantes du seo et de l'internet sur son blog http:// référencement-PME.ca SEO à Montréal. Voici son profil Google et son tel 438 875 0503
"L'écriture a ceci de mystérieux qu'elle parle"... Paul Claudel