Les bienfaits de l’hypnose clinique

L’hypnose thérapeutique est une pratique qui existe depuis très longtemps et dont les effets positifs sont aujourd’hui constatés scientifiquement. Cette méthode peut être utilisée dans de nombreux domaines, notamment dans le milieu médical.

Le rôle de l’hypnothérapeute

hypnosemedicaleA travers l’hypnose clinique, le praticien hypnothérapeute permet à un patient d’atteindre un état de conscience particulier (un état de sommeil éveillé) pour se concentrer sur un objectif précis. Pour cela, ce spécialiste utilise diverses méthodes d’hypnose dont la parole pour un lâcher-prise de tout ce qui environne le patient. La voix est l’outil principal de l’hypnotise clinique et médicale, mais il peut également se servir d’objets comme par exemple un pendule ou un masque de sommeil.

Le psychologue praticien doit se servir des ressources du patient pour l’amener à régler sa problématique comme par exemple arrêter de fumer, gérer sa douleur mentale ou physique, agir pour maigrir, etc…

Les éléments à connaître

En hypnose, la théorie est importante mais c’est surtout la pratique qui va permettre à l’hypnotiseur d’acquérir l’expérience indispensable pour pratiquer de façon efficace cette technique.

Une formation en milieu réelle est donc nécessaire pour obtenir de bons résultats sur les patients. Une initiation sérieuse dure au minimum une année, pas forcément à temps plein, ce qui permet ainsi de pratiquer une autre profession complémentaire dans le secteur médical. D’ailleurs dans ce domaine, les praticiens suivent régulièrement des cours et des conférences qui renouvellent sans cesse leurs connaissances.

La pratique du métier se fait généralement en libéral, c’est également souvent un complément à une profession médicale (psychothérapeute, dentistes, denturologisteOstéopathe,  infirmier…).

Les qualités indispensables

Le praticien doit être à l’écoute de son patient afin de pouvoir établir un diagnostic et un suivi. Par la parole, son objectif est d’amener la personne à un état de détente total. Sa voix doit donc être douce, ferme et son propos persuasif.

Il faut également une bonne maîtrise de soi, car ses propres émotions ne doivent pas être ressenties par le patient lors de la séance. L’hypnose médicale a l’obligation de rester neutre en toutes circonstances.

Les professions médicales et paramédicales traitées dans le site