Consultant en référencement naturel

Le consultant en référencement naturel (SEO pour Search Engine Optimization) est chargé d’améliorer la visibilité et l’audience d’un site internet. Sa mission consiste à positionner un site web dans les premiers résultats des moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo…) sur des requêtes précises. Le métier nécessite de s’auto-former et de surveiller l’évolution des moteurs et des techniques en permanence : le référenceur suit séminaires, forums de discussions et blogs spécialisés. Le consultant en référencement naturel – également appelé référencement organique – peut exercer dans une agence Web, en tant que travailleur indépendant ou directement chez le client.

Familles de métiers : Communication et marketing, Production et gestion de contenu

Présentation du métier

Formation SEOLe SEO (pour Search Engine Optimization) – terme international pour parler du référencement naturel – est l’art de positionner les pages d’un site web dans les résultats des moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo! etc.) pour accroître sa visibilité et créer du trafic.
En France, on utilise les termes moins précis de – référencement, référencement naturel ou référencement organique – comme synonymes de SEO. Un consultant SEO est donc un spécialiste du référencement naturel/organique (ou expert SEO).

Le métier de consultant SEO requiert une certaine pluri-compétence puisqu’il nécessite des connaissances marketing, techniques et commerciales. Le métier de consultant en référencement naturel comporte également une forte dimension éthique. En effet, il existe des techniques d’optimisation qui suivent les recommandations des moteurs de recherche et sont efficaces sur le long terme appelées white hat SEO et des techniques d’optimisation non recommandées par les moteurs de recherche – appelées black hat SEO – qui consistent principalement à tromper les moteurs sur la qualité d’une page (spamdexing). Le consultant SEO doit donc toujours savoir où se situe la limite entre white et black SEO et être capable de mesurer les éventuels risques qu’il fait courir à son client (blacklistage ou même sanction de justice). Il existe des techniques dites de grey hat SEO qui se situent à la limite entre les deux.

Missions

Les principales missions du consultant SEO sont :

  • l’optimisation de la structure du site (réalisée dès la conception ou suite à un audit technique) : elle permet d’améliorer la visibilité des pages internes et donc de la longue traîne) ;
  • l’optimisation de chaque page (on-Page) : l’optimisation de chaque page en fonction d’une liste de mots-clés choisis permet de favoriser l’indexation du site par les moteurs de recherche (sur les requêtes sélectionnées) ;
  • la création de liens pointant les pages (« lien retour » ou backlinks) pour améliorer la réputation du site : en effet, les moteurs de recherche utilisent le nombre (et la qualité) des « liens retour » (backlinks) d’une page comme l’un des facteurs de classement de leurs résultats.

Domaine et périmètre d’intervention Bien qu’il soit généralement rattaché au service marketing de l’entreprise, la polyvalence du consultant SEO l’amène à collaborer avec toutes les personnes qui interviennent dans la conception et le suivi d’un site web : webmestre, analyste de trafic,développeur web etc.

Il existe différents profils de référenceurs : certains sont plus spécialisés dans la communication et le rédactionnel, d’autres ont des profils plus techniques mais c’est avant tout l’environnement professionnel dans lequel ils évoluent qui modifie la façon dont ils exercent leur métier.

Le référenceur peut évoluer dans 3 environnements distincts :

  • en agence
  • en tant que travailleur indépendant (freelance)
  • chez l’annonceur (in-house)

En agence :

Au sein d’une agence web ou d’une agence spécialisée dans le webmarketing ou le référencement, le référenceur travaille en équipe et respecte l’approche « agence » basée sur des processus précis de suivi, de livrables et d’actions.

L’agence permet une mutualisation des connaissances et des ressources internes et offre la possibilité au référenceur de conseiller différents types de clients : de la PME aux grands comptes en passant par les sites marchands.

Le référenceur est amené à suivre un grand nombre de projets de types variés et doit donc faire preuve d’organisation et de rigueur.

Le référenceur en agence collabore avec un développeur sur chacun de ses projets ce qui lui permet de se libérer des actions techniques à mener pour se concentrer sur une mission de conseil et d’accompagnement auprès de ses clients.

Chez l’annonceur (in-house) :

Rattaché au fonctionnement du (ou des) site(s) internet d’une entreprise, via le service informatique, communication ou plus souvent marketing, le référenceur « in-house » intervient sur la pérennité et l’amélioration continue d’un site unique ou d’un panel de quelques sites.

Il s’agit le plus souvent d’un site principal et de plusieurs sites « satellites » (déclinaisons à l’international, sites évènementiels…) pour le(s)quel(s) le référenceur « in-house » met en œuvre des recommandations techniques, rédige des contenus, analyse les résultats et apporte son savoir-faire au moment des mises à jour (corrections, optimisations).

En tant que travailleur indépendant (freelance) :

Le profil du référenceur indépendant (ou freelance) peut ressembler à celui du référenceur en agence bien qu’il réalise seul l’accompagnement de ses clients. Il peut également se charger du référencement de ses propres sites web, ne cherchant plus alors à exercer son métier pour des clients externes mais bien pour apporter du trafic et monétiser ses propres supports web. Le choix de cette situation professionnelle favorise alors un profil plus technique doté d’une grande autonomie.

Le métier de référenceur domenget-michel- 2014

Activités & tâches

  • Analyse de la structure des pages et de l’architecture du site
  • Analyse sémantique : choisir les bons mots-clés sur lesquels se positionner
  • Analyse des balises META (ou meta tags)
  • Pertinence des liens entrants / sortants
  • Identification des facteurs bloquant ou pénalisant le référencement
  • Rapport de positionnement

Élaboration de la stratégie SEO

  • Définition des objectifs
  • Recommandations techniques afin d’optimiser la structure du site pour le rendre seo-friendly (compatible avec les recommandations SEO)
  • Choix des mots-clés
  • Recommandations pour l’optimisation des contenus en fonction des mots-clés retenus
  • Sélection des sites pouvant faire l’objet d’un échange de lien

Mise en oeuvre des actions SEO

  • Mise en place ou support des optimisations techniques du site
  • Rédaction des balises META de chaque page
  • Optimisation des contenus éditoriaux
  • Développement du nombre de liens qui pointent vers un site (« liens retour », blacklinks) grâce à la mise en place de partenariats, à la création de contenus sur des sites externes (blogs, forums) ou à l’utilisation des médias sociaux. Ce procédé est communément appelé le NetLinking.

Suivi et reporting

  • Suivi de la bonne mise en oeuvre des préconisations faites lors de l’audit
  • Suivi du positionnement des pages dans les résultats des moteurs de recherche sur les mots-clés choisis
  • Analyse du trafic et des conversions (actions que l’on souhaite voir réalisées par l’internaute sur le site par exemple : nombre d’achats, nombre de téléchargements d’un fichier, nombre de formulaires remplis, nombre de fichiers imprimés, nombre d’inscriptions à la newsletter etc.)

Compétences

Savoirs

Connaissance de l’entreprise (ses produits, ses services, son secteur d’activité, sa culture, son identité, ses concurrents…)

Maîtrise des principes de :

  • Communication
  • De partenariats
  • De relations presse / relations publiques en ligne
  • De négociation

Connaissances en :

  • Droit des TIC
  • Structuration de l’information
  • Gestion de projet
  • Marketing et acquisition de trafic

Compréhension de l’environnement éditorial et technique web

Savoir-faire

Pratique de l’analyse de données : maîtriser les outils de mesure d’audience sur Internet (web analytics)

Bonne connaissance des langages HTML, CSS, PHP et ASP.NET

Maîtrise des logiciels de bureautiques : suite Microsoft Office (Word, Excel, PowerPoint), suite Open Office (Writer, Calc, Impress), etc.

Bonnes compétences rédactionnelles

Savoir-être

Être :

  • Passionné par le  web et les nouvelles technologies
  • Curieux de tout
  • Rigoureux, organisé et pragmatique

Avoir :

  • Un esprit de synthèse et le souci du détail
  • Le sens de l’écoute et de l’analyse
  • Un bon relationnel client et le sens des responsabilités
  • La capacité de travailler en mode projet
  • Le goût du travail en équipe
  • L’esprit d’initiative

Formation

Selon la nature du poste et l’entreprise, il est possible d’exercer ce métier avec une formation de niveau bac +3 ou de niveau bac +5. Il existe peu de formations diplômantes spécialisées et il n’est pas rare de devoir se former par soi-même ou durant des stages en entreprise. Une formation avec une spécialisation en webmarketing donne de bonnes bases.

La certification Expert SEO CESEO – mise en place par l’association SEO Camp – permet de valider ses compétences en SEO.

Des formations SEO privées de qualité sont aussi dispensées aux entreprises liées à L internet


Cet article est sous licence  Licence Creative Commons Attribution 2.0 France.

La parution originale est à cette adresse:  http://metiers.internet.gouv.fr/metier/consultant-en-referencement-naturel.

À propos de Kristof

Kristof est rédacteur web et consultant en référencement à Montréal.
Il blogue sur les différentes composantes du seo et de l'internet sur son blog http:// référencement-PME.ca SEO à Montréal. Voici son profil Google et son tel 438 875 0503
"L'écriture a ceci de mystérieux qu'elle parle"... Paul Claudel