Le conseiller en relocalisation professionnelle

Agence de relocalisation CG

Qui n’a jamais rêvé de déménager dans un autre pays?

Les démarches, administratives et logistiques, pour y parvenir ressemblent souvent à une montagne, au mont Everest. C’est d’ailleurs pour cette raison que plusieurs n’oseront pas faire le pas.

C’est à ce moment qu’intervient le conseiller en relocalisation. Ce professionnel, par son expertise locale, est là pour rendre le processus d’immigration simple et accessible, pour tous.

Les services de relocalisation c’est du sur-mesure

L’agent en relocalisation guide et accompagne ses clients, tout au long du processus d’expatriation.

Il est accueillant et rassurant, puisqu’il est souvent le premier contact, que ce soit avant ou suivant l’arrivée en terre d’accueil.

Il s’assure de faciliter les démarches d’installation et d’intégration de nouveaux arrivants:Rue Plateau, Montréal

  • Accueil et écoute les besoins des nouveaux clients
  • Évalue et fournit une estimation des services
  • Est attentif aux besoins du client et de sa famille, tout le long du processus
  • Accompagne lors des démarches administratives et des formalités
  • Oriente la recherche de logement, d’écoles et de garderies
  • Explique et informe le réseau de santé et autres systèmes

Ses responsabilités et ses services se modulent aux besoins de chaque arrivant et varient de l’accueil à l’aéroport jusqu’à l’explication des affiches de stationnement au centre-ville de Montréal.

Ce professionnel ne néglige aucun détail. Chaque situation étant unique, il considère tous les différents aspects: style de vie, budget, distance et famille.

Ses services s’adressent aussi aux dirigeants de sociétés et aux ressources humaines, à la recherche de talents étrangers. Il leur propose, entre autres, un soutien au recrutement, ainsi qu’un support d’intégration au nouvel employé.

De par ses différents mandats, l’agent de relocalisation travaille en collaboration avec différents professionnels: avocat en immigration, agent immobilier, etc.

Un métier autodidacte

Conseiller en relocalisationAu Québec, aucune formation n’est obligatoire pour obtenir un poste de conseiller en mobilisation internationale. Or, un parcours en immobilier ou aux ressources humaines est considéré comme un atout par certains employeurs.

Le savoir-être et le savoir-faire sont priorisés dans ce milieu, plutôt que les diplômes académiques. L’agent est reconnu pour son sens de l’organisation et du détails, son écoute active, son dynamisme, son autonomie et son entregent. Il connait parfaitement la localité et la communauté dans laquelle il pratique.

Par ailleurs, ce titre n’est ni protégé ni encadré par un ordre professionnel ou une association. Pour la clientèle, il est donc recommandé de s’informer des tarifs et de mandater un agent de confiance.

Une perspective d’emploi prometteuse

Il existe à Montréal plusieurs agences de relocalisation, employant des conseillers à titre de salariés. D’autres pratiqueront comme travailleur autonome.

Étant rémunéré au contrat, l’évaluation du salaire annuel varie d’un professionnel à un autre, selon ses tarifs et sa demande. Celui-ci doit donc se démarquer et faire la promotion de ses services, sur Internet, par exemple, et lors de soirées de réseautage.

Si cette profession est présentement peu connue sur le marché de l’emploi au Québec, gageons qu’il en sera autrement d’ici quelques années. Avec l’ère des réseaux sociaux, s’installer à l’autre bout du globe n’aura jamais paru aussi accessible.

Enfin, avec des tâches aussi diversifiées, impossible de tomber dans l’ennui et dans la routine.

À propos de Kristof

Kristof est rédacteur web et consultant en référencement à Montréal.
Il blogue sur les différentes composantes du seo et de l’internet sur son blog http:// référencement-PME.ca SEO à Montréal. Voici son profil Google et son tel 438 875 0503
« L’écriture a ceci de mystérieux qu’elle parle »… Paul Claudel