Le calfeutrage de fenêtre,

Le calfeutrage de fenêtre est un métier très précis qui doit être réalisé par un professionnel. La qualité du travail détermine la bonne isolation des fenêtres et donc les économies qui en découlent.

La tendance étant à la baisse de la consommation d’énergie, le marché a besoin de professionnels bien formés et expérimentés.

calfeutreur

 Un diplôme de base

La meilleure formation pour pouvoir pratiquer le calfeutrage de fenêtre est de passer le DEP Briquetage-maçonnerie (Diplôme d’Etudes Professionnelles). Cette formation dure 900 heures sur 32 semaines et on y apprend différentes techniques dont la pose des isolants.

On peut s’y inscrire à partir de l’âge de 16 ans en ayant un certain niveau d’études, au minimum un diplôme d’études secondaires ou un équivalent reconnu, ou encore un certificat de formation à un métier semi-spécialisé (CFMS).

 Les classes-atelier du batiment

Les classes-ateliers permettent aux élèves de maîtriser le métier en sachant;

Un métier du batiment très technique

Les nuisances extérieures telles que la pluie, le vent, les insectes, le froid, la pollution ou tout simplement le vieillissement des bâtis des menuiseries peuvent endommager le calfeutrage des fenêtres. Cela peut créer des infiltrations et provoquer de gros dégâts.

Un professionnel du calfeutrage doit pouvoir évaluer les problèmes et proposer des solutions. C’est un travail qui demande du temps et un certain savoir-faire.

 Respect des étapes du processus calfeutrage

Il est important que toutes les étapes soient respectées il faudra donc apprendre et pratiquer en entreprise:

  • le nettoyage de l’ancien scellant,
  • le dépoussiérage,
  • le calfeutrage avec des produits professionnels en respectant les normes d’environnement en vigueur pour assurer une parfaite étanchéité.

Les procédés lors de la pose peuvent changer selon les saisons, le climat ou la température.

Les débouchés professionnel et le marché de l’emploi

Dans ce métier, on peut travailler comme salarié ou à son compte, dans une grand entreprise du bâtiment ou avec un artisan. C’est une profession qui est en pleine expansion car elle entre dans les critères des programmes de subventions gouvernementales visant à réduire la consommation d’énergie.

Quand on sait que les plus grandes déperditions de chaleur se font par les fenêtres, le métier de calfeutrage prend tout son sens et devient une promesse d’économies de chauffage pour le client.

plus d’info sur le pose du calfeutrage

Métier en relation avec les portes et fenêtres

À propos de Kristof

Kristof est rédacteur web et consultant en référencement à Montréal.
Il blogue sur les différentes composantes du seo et de l'internet sur son blog http:// référencement-PME.ca SEO à Montréal. Voici son profil Google et son tel 438 875 0503
"L'écriture a ceci de mystérieux qu'elle parle"... Paul Claudel